Le commerce roumain en ligne

Revue « Capital » – mardi, le 06 décembre 2016 Auteur : Ilinca Pop Traduit du roumain par Maria Dipşe

2016 sera l’année où le commerce en ligne va franchir la frontière de 6 milliards de lei, les affaires de ce secteur se situant à un niveau historique pour la Roumanie, selon l’avis de KeysFin.

Selon les données financières analysées, le chiffre d’affaires du e-commerce roumain a augmenté à un rythme soutenu ces dernières années, de 1,68 milliards de lei en 2011 à 5,47 en 2015. La plus significative évolution a été marquée entre 2014 et 2015, lorsque les affaires de ce secteur ont progressé de plus de 2 milliards de lei.

La croissance des affaires est venue sur le fond du développement spectaculaire des services du commerce en ligne, détenu à présent par plus de 5 300 sociétés commerciales, la croissance étant de 2 600 entreprises par rapport au nombre d’il y a 5 ans ; les statistiques KeysFin montrent que l’intérêt des Roumains pour les produits et les services vendus sur Internet a augmenté, la profitabilité du secteur a avancé de 47,7 millions de lei en 2011 à 233,7 millions de lei en 2015 et pour 2016 on préconise une cible de 300 millions de lei.

2016 s’annonce être la meilleure année de l’histoire des affaires en ligne de Roumanie.

Un argument d’actualité : – les résultats spectaculaires dans la campagne Black Friday 2016 qui a prouvé que le ”en ligne” roumain est devenu un phénomène national. Ce n’est pas nécessairement les réductions de prix mais le volume impressionnant des ventes, qui a prouvé que les Roumains s’intéressent toujours plus à ce qu’on appelle ”les malls virtuels”, ont expliqué les analystes de KeysFin. Par exemple, pour eMag, Black Friday 2016 a apporté des recettes record, de 300 millions de lei. Un seul jour, le 18 novembre, la compagnie a vendu plus de 1,1 million de produits en ligne.

Le processeur de payement PayU a annoncé dans ce contexte que l’édition de cette année de Black Friday a généré 188.000 transactions en ligne – pour un montant de 113,3 millions de lei, une croissance de 67 % par rapport à l’édition de l’année passée ; on a atteint 500 transactions par minute, deux fois plus que le niveau maximum de l’année passée. La plus importante transaction a été de 143.000 lei, commande venue de Hongrie, et le montant moyen de la corbeille d’achats a été de 602 lei, supérieur à Black Friday de l’année précédente de 6 %.

Qui fait les jeux dans le ”en ligne” roumain ?

Le plus important joueur du marché, conformément aux données financières de 2015 déposées au Ministère des finances, est la compagnie Dante International SA, avec un chiffre d’affaires de 1,7 milliards lei en 2015.

Dans un top 10, les plus importants joueurs du e-commerce roumain, dans l’ordre de leur chiffre d’affaires sont : Fashion Days Shopping SRL (221 mil. lei), Studio Moderna SRL (188 millions lei), PayPoint Services SRL (188 millions lei), Corsar Online SRL (173 millions lei) et PC Garage SRL (166 millions lei). Au même classement – situés dans l’ordre, Payzone SA (155 millions lei), Teamnet Business Services (130 millions lei), Euronet Services SRL (88 millions lei) et Elefant Online S.A. (78 millions lei).

Ces compagnies gèrent quelques uns des plus grands ”malls” en ligne, – eMag la Fashion Days, PC Garage ou Elefant.ro – sites portail qui, par leurs investissements massifs dans la promotion des services en ligne, ont fait augmenter le degré de confiance des Roumains dans le commerce sur Internet, expliquent les analystes KeysFin.

Les Roumains, les fêtes et l’internet

L’analyse KeysFin montre également, un autre aspect intéressant concernant aussi la dynamique du marché e-commerce roumain. La dynamique de l’évolution du chiffre d’affaires montre que la saisonnalité revêt un caractère important dans les affaires sur internet. Le ”graphique KeysFin montre que l’appétit des Roumains pour les achats en ligne a un rapport, en grande partie avec les évènements sociaux de l’année – Jour des amoureux, le 1er et le 8 Mars, Black Friday, Noël – sont les points d’intérêt maximum et par la suite le nombre d’utilisateurs et le volume des affaires atteignent des niveaux supérieurs à la moyenne mensuelle. Les vendeurs ont bien compris ce comportement et adaptent leurs politiques commerciales en fonction de la saisonnalité.”

Mais, au-delà des points d’intérêt, l’évolution du e-commerce roumain se trouve sur une pente ascendante au niveau général, signe que la confiance des Roumains dans ce secteur a fortement augmenté ces dernières années… ce changement doit être mis en rapport avec le changement des habitudes de consommation. L’évolution technologique des dernières années, associée à l’extension des services d’internet et à la baisse des prix des terminaux (ordinateurs portables, téléphones intelligents, tablettes etc.) ont contribué décisivement au développement de l’e-commerce. Un nombre croissant de Roumains ont appris l’achat en ligne, quels en sont les avantages, comment chercher l’alternative aux magasins classiques.

Attention aux achats en ligne (résumé)

Les experts soulignent les risques associés à ce type de transactions et signalent qu’un grand nombre de Roumains deviennent victimes des sites clonés, perdent leurs données etc. ; toutefois, le système bancaire s’est adapté à ce phénomène et a développé un système de protection, par exemple le code unique de transaction transmis par SMS.

Maria Dipse
décembre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *