Mobile et commerce connecté

Zysla Belliat. Le mobile est un passage obligé de l’évolution du commerce vers le commerce connecté. Mais il ne faut pas oublier que le commerce connecté est un enfant du commerce en magasin.

Avec l’accroissement considérable de l’équipement des Français en moyens numériques de plus en plus mobiles et l’adoption des nouveaux comportements qui les accompagnent, avec le développement d’une offre de plus en plus importante en matière de commerce électronique, il est devenu essentiel pour le secteur du commerce de s’interroger non pas sur sa transformation digitale mais, et la nuance est d’importance, sur les transformations à opérer dans un monde digital… Les dernières données annuelles publiées par la FEVAD montrent que la question n’est pas tant celle de la pertinence d’une offre en ligne (disparition de la boutique physique au profit de la boutique virtuelle) que celle de l’évolution des modèles et de leur coexistence. Pour paraphraser un acteur du marché publicitaire s’exprimant à propos de la télévision : « la télévision n’est pas morte elle a juste eu des enfants », on peut dire que le commerce classique non plus n’est pas mort, lui aussi a juste eu des enfants. La question est de savoir quels sont ces enfants, s’ils sont prématurés ou pas, viables, légitimes… Ce qui se profile semble bien se situer sur deux plans : celui du commerce connecté qui englobe le e-commerce et celui de la mobilité.

Le commerce connecté représente tout ce qui permet d’accéder à une offre via les moyens numériques actuels que ce soit dans la perspective de consulter, se renseigner, accéder à une plateforme d’options, de services (exemple des applications permettant de visualiser l’effet rendu par tel choix de couleur de peinture dans la pièce qu’on souhaite repeindre) ou que ce soit dans la perspective d’acheter en ligne. Ce commerce connecté est complémentaire du commerce physique classique et peut d’ailleurs trouver sa place, son rôle, son utilité chez les particuliers et en magasin pour les clients comme pour les vendeurs.

La mobilité est une tendance clé très importante. Elle se traduit par la possession d’objets numériques intelligents « smart devices » et par l’utilisation de ceux-ci en tous lieux. On assiste à une familiarisation des Français qui n’hésitent plus à acheter sur leur smartphone et qui, en magasin, consultent souvent les offres concurrentes. Seules les enseignes et les marques qui auront compris la complémentarité de tous ces moyens d’accès aux produits, qui auront réellement réussi à se connecter avec leurs clients actuels ou potentiels en apportant le surcroît d’écoute, de personnalisation et de service que permet le numérique pourront espérer faire face aux dinosaures internationaux qui ont su séduire une très vaste clientèle.

Quelques chiffres issus du dernier bilan FEVAD
Chiffres clés 2016

Zysla Belliat
membre du groupe Commerce électronique de l’Académie des Sciences Commerciales
Professeur Associé, Paris 2 Panthéon – Assas

Maison des sciences de Gestion
Présidente de la société MMZ Conseil
octobre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *