Brèves du commerce septembre 2020

Auchan améliore ses résultats malgré la crise et ses hypers

L’e-commerce et la hausse du panier moyen des clients ont compensé la baisse de fréquentation des hypers pendant le confinement. Les mesures d’économies se sont poursuivies et l’excédent brut d’exploitation a progressé de 15% au 1er semestre à 1,24 Mrds €.

Fnac Darty veut envoyer les clients Fnac chez Darty

Le groupe aux deux enseignes a lancé une nouvelle carte de fidélité Fnac qui offre des avantages à faire valoir chez Darty. Ses porteurs pourront dépenser chez Darty les chèques cadeaux dématérialisés qu’ils auront gagné à la Fnac.

Le Printemps a trouvé son nouveau patron

Le propriétaire des grands magasins, le fond qatari Disa a nommé Jean-Marc Bellaiche, un ancien du BCG passé ensuite chez Tiffany. Ses priorités seront l’e-commerce et l’internationalisation. Le groupe Printemps détient 19 grands magasins en France, ainsi que 8 magasins Citadium.

Les Mousquetaires vont racheter Brico Privé

Le groupe qui possède les enseignes Bricomarché, Bricorama et Brico Cash, va se renforcer dans le commerce numérique en acquerant le site de vente Brico Privé à Toulouse. C’est le troisième site français d’articles de bricolage avec un volume d’affaire de 170 Mios € sur l’exercice clos en juin 2020.

Walmart étend son offre de courses livrées sur abonnement

Le géant américain a annoncé le lancement de Walmart + le 15 septembre. Un service qui propose pour 98 $ par an, la livraison gratuite illimitée à partir de ses 4700 magasins pour un panier > 35 $. Avec cette annonce le groupe confirme sa volonté de venir sur le terrain d’Amazon.

Auchan annonce la suppression de près de 1 500 postes

Le distributeur nordiste réorganise ses fonctions opérationnelles après avoir coupé dans les effectifs de son organisation centrale en début d’année. Le gros de la nouvelle coupe dans le personnel vient des services après-vente, dont l’activité a baissé de 45% en dix ans. La chaîne logistique, les services supports des HM, un atelier de découpe de viandes sont également touchés.

Quand Monoprix joue l’anti E.Leclerc

L’enseigne du groupe Casino inaugure un nouveau concept dans le quartier parisien de Montparnasse. Il joue la carte de la relation client et du tout sous le « même toit » avec large comptoir d’accueil, « une place publique » avec animations, un boulanger meilleur ouvrier de France, des trotinettes, des casques et de la décoration.

Système U va former ses apprentis bouchers

La coopérative de commerçants est le premier distributeur à créer son propre CFA. Ils sont 43 dont l’objectif est d’obtenir un CAP boucherie en 1 an. Les bouchers sont rares et on assiste même dans certaines régions à un véritable mercato entre les enseignes qui se les arrachent.

La vente en vrac toujours aussi tendance

Si, avec le confinement le secteur n’affiche pas la même croissance impressionnante qu’en 2019, il garde son dynamisme. Des marques connues commencent à s’y mettre tout comme l’e-commerce ou des drives spécialisés. Début 2020, 40% des foyers français se déclaraient adeptes des produits en vrac.

Casino scinde en deux ses activités au Brésil

Le groupe français isole par une scission son réseau de cash & carry Assai. Il doit procéder à 1 Mrds € de cession d’actifs pour se désendetter. L’opération pourrait être le prélude à la vente d’une partie de ses activités locales.

Walmart défie Amazon et Google dans la guerre des drones de livraison

Le groupe a démarré un test en Caroline du nord et a passé un partenariat avec Zipline pour livrer des produits pharmaceutiques près de son siège en Arkansas. A terme les livraisons pourraient concerner tous types de produits et être étendues ailleurs sur le territoire américain.

Sur la toile, la crise sanitaire a profité aux commerçants traditionnels

L’e-commerce a bénéficié du confinement. Mais si les ventes de biens matériels ont explosé, celle des voyages ont chuté en raison de la fermeture des frontières. La grande leçon de la période, c’est qu’en matière d’e-commerce, ce sont les chaînes de magasin en « dur » qui ont été les gagnants de la crise.

Le BHV mise sur le « beau bazar »

Le magasin souffre de la crise sanitaire et de l’exclusion des voitures de la rue de Rivoli. Sa directrice veut recentrer l’activité sur l’aménagement de la maison, un marché en hausse, et le développement de l’e-commerce qui dépasse maintenant les 5% du CA.

La bataille fait rage pour la reprise de Bio c’ Bon

Carrefour, Auchan, Casino (via Naturalia), Biocoop et la famille Zouari : la chaîne de 120 magasins bio suscite la convoitise. Le réseau est à l’agonie, mais ses emplacements sont excellents et le marché toujours porteur. Le réseau ne réalise que 130 Mios de CA et 20 Mios de pertes.

Aldi, l’empire du discount victime d’une guerre des clans

Les héritiers du discounter allemand se déchirent autour de millions d’euros de dividendes. Au-delà de la querelle de famille, l’affaire menace le processus de réunification entre les 2 branches : Aldi nord et Aldi sud. Réunifié, avec 106 Mrds € de CA, le groupe dépasserait de très loin son grand rival Lidl.

Ensemble, But et Conforama passent devant Ikea en France

Le mariage entre But et Conforama est officialisé. Les deux réseaux resteront autonomes. Mobilux, la maison mère de But, reprend les 162 magasins de l’enseigne et l’ensemble des salariés. Le nouvel ensemble devient n°1 en France avec une part de marché autour de 25%.

Biocoop veut répandre la bonne parole du bio sur tout le territoire

Le réseau coopératif militant ouvre 60 à 80 magasins par an et candidate pour le rachat de 72 Bio c’ Bon. Le maillage du territoire est la stratégie avec un magasin à un quart d’heure de chaque français. La coopérative défend « une bio » exigeante qui exclu, par exemple les produits importés par avion.

Loic Becquart

Une réponse à “Brèves du commerce septembre 2020”

  1. Benoun dit :

    Félicitations Loïc
    On suit l’actualité en quelques minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *