Brèves du commerce en France | mars 2020

par Loïc Becquart

  • Les achats de précaution favorisent le drive

Le coronavirus impose un double défi aux enseignes. Une éventuelle ruée sur l’alimentaire et l’approvisionnement pour le non-alimentaire. Les ventes en ligne tirent les premiers bénéfices de ce mouvement. Selon Nielsen croissance de 12% du drive au 23 février.

  • Le PDG du Printemps quitte son poste

En fonction depuis 11 ans, Paolo de Cesare a quitté son bureau du Bd Haussmann. Malgré un CA de plus de 1,7 Mrds pour le groupe qui exploite 19 grands magasins en France, on lui reproche certaines erreurs comme le déplacement du département Beauté du magasin principal au magasin Havre par exemple.

  • Auchan vend moins mais gagne davantage

Le distributeur paie encore le prix de la cession de sa filiale italienne, mais son résultat d’exploitation remonte à 838 Mios € contre un déficit de 183 Mios € en 2018. L’enseigne suit les tendances de consommation en faveur de produits meilleurs et plus sains et se prépare à accueillir des producteurs locaux à hauteur de 20% de son assortiment.

  • Les ventes d’Amazon flambent dans l’hexagone

Selon Kantar, les français ont dépensé 40 Mrds € pour le commerce en ligne en 2019. Une progression de 5,9%, alors qu’ Amazon progressait de 17,3% et représente maintenant 22% des cyberachats. N°1 devant Cdiscount, Fnac-Darty et Veepee.

  • La famille Walton transfère des actions Walmart pour financer ses œuvres

Rob, Alice et Jim Walton sont de loin la plus riche famille des Etats-Unis avec une fortune estimée à 185 Mrds $. Leur trust finance des écoles et toutes sortes d’entreprises de bienfaisance.

  • Le Printemps lance enfin son site internet marchand

Printemps.com propose 150 marques de luxe ou de créateurs. Son objectif est de réaliser 10% des ventes au bout de 4 ou 5 ans. Le site s’appuiera sur l’expérience de Placedestendances.com que le groupe a racheté en 2013 et qui expédie 600 000 commandes par an.

  • Coronavirus : les magasins alimentaires s’organisent pour rester ouverts

Les enseignes alimentaires ne connaissent pas de difficultés d’approvisionnement et les CA explosent, mais nombres d’employés devront rester chez eux pour garder leurs enfants . Il faut s’organiser : extension des planning, augmentation des heures supplémentaires, recours à l’intérim… Les drives bénéficie à plein des achats de précaution.

  • Ruée dans les SM au lendemain de l’annonce du confinement

Les magasins ont vu leur CA alimentaire plus que doubler, selon Nielsen. Le vendredi 13 mars restera pour longtemps une journée record pour la grande distribution. Des rayons vidés, mais pas de réelle pénurie. Pâtes, riz, farine… les produits les plus demandés sont réapprovisionnés plusieurs fois par jour.

  • Carrefour : engagement de volumes et de prix pour la pêche

Dans le contexte de crise sanitaire due au Covid-19 et alors que les prix s’effondre, Carrefour indique s’engager sur des volumes et des prix qui doivent permettre à la filière pêche de vivre dignement, en leur garantissant les prix d’avant crise.

  • Casino cède Leader Price à Aldi pour 700 mios

Le groupe va céder 3 entrepôts et 567 magasins Leader Price en France métropolitaine au discounter allemand qui va ainsi se rapprocher de Lidl sur le marché français avec près de 4,5% de part de marché contre 6,5% pour son rival. Casino restera propriétaire de la marque Leader Price et poursuivra la fabrication de produits sous ce nom.

  • Les nouveaux défis sécuritaires à relever pour la logistique

Face au possible droit de retrait des conducteurs, préparateurs de commandes ou livreurs, les livraison a domicile sont menacées. Un guide des bonnes pratiques a été édité par Bercy : protocole permettant de maintenir les distances de sécurité, désinfection des véhicules, dépôt « sur le pas de porte » sans signature, fin des relais colis…

  • Seniors, soignants, fournisseurs, salariés… les distributeurs s’engagent tous azimuts

Toutes les enseignes alimentaires accordent un accès privilégié au personnel médical. De nombreux magasins font de même pour les plus de 70 ans. Priorité donnée aux produits frais français. Versement d’une prime de 1000 € aux salariés et protection physique renforcée (gants, masques, plexiglas aux caisses…

  • La débâcle des ventes de produits alimentaires frais

Les fruits et légumes de saison, les fromages, les charcuteries souffrent d’une chute de la consommation. L’appauvrissement alimentaire guette les rayons avec le retrait des vendeurs, le confinement et la fermeture des marchés.

  • Les rouages de l’e-commerce durement éprouvés par la crise sanitaires

Les cybermarchands doivent gérer la hausse des commandes, notamment dans l’alimentaire (+30 à 40% sur le drive et la livraison à domicile selon Nielsen). Les délais de livraison se rallongent. Certains sites , comme Amazon, ont restreint leur offre immédiate. Forte demande de fournitures bureautiques avec le télé-travail.

  • Après des résultats en demi-teinte, Casino assure de sa solidité

Le CA est juste stable, à 34,6 Mrds € et le résultat opérationnel du groupe à 1,3 Mrds en baisse de 3%. Les cessions engagées, dont Leader Price, permettront de passer les échéances obligataires à venir. Le PDG ne donne pas de prévision pour l’année en cours en raison de la crise du coronavirus.

Jean-Charles Naouri, parachève ce jour (31 mars) la sauvegarde de Rallye avec l’aide de Marc Ladreit de Lacharrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *