Brèves du commerce juillet/août 2020

Quelques brèves du commerce pour l’été 2020 qui vous auraient échappé, issues de la chronique mensuelle de Loïc Becquart (Acad.).

  • La crise du coronavirus a sorti les distributeurs de la caricature
    En restant ouvert tous les jours pendant la crise, les supers et hypermarchés ont rempli une mission de service public. A rebours du flot de critiques qui les accompagne depuis leur développement en France, ils ont montré un autre visage, dont ils espèrent aujourd’hui tirer les fruits.
  • Decathlon arrive chez Franprix : les partenariat entre enseignes se multiplient
    La marque de sport occupera, comme Hema, quelques rayons des SM du groupe Casino. Auchan accueille des espaces Boulanger, Carrefour des Darty et d’autres spécialistes. La concurrence de l’e-commerce et les nouveaux modes de consommation poussent les distributeurs à l’hybridation de leurs concepts.
  • Carrefour mise sur Apple Pay pour doper son offre de paiement mobile
    Apple Pay signe un accord de partenariat avec Carrefour afin d’intégrer la carte de fidélité du distributeur (14 Mios de clients) dans le « wallet » d’Apple. C’est le premier accord européen signé avec un grand distributeur pour Apple.
  • But et Conforama vont doubler Ikea en France
    Mobilux, société mère de But et le sud-africain Steinhoff qui détient Conforama sont parvenu à un accord de rachat. Ensemble leur part de marché devrait se situer autour de 25 à 30% du marché du meuble. Les 2 entités resteront des sociétés distinctes et autonomes avec leur identité de marques et de stratégies commerciales.
  • Carrefour sort renforcé de la première vague de Covid-19
    Le groupe de distribution a, globalement, enregistré une activité soutenue (+7%) au 1er semestre 2020 à 38,15 Mrds €, pour un résultat opérationnel courant de 718 Mios € contre 624 un an plus tôt. La forte dynamique des SM et des magasins de proximité a compensé le léger recul des HM. Fort de ce bilan solide, il se pose en consolidateur naturel dans les régions ou il est présent.
  • Les performances de Casino ne rassurent pas
    Malgré des ventes soutenues dans ses magasins et sur internet, le distributeur affiche un résultat opérationnel en baisse de 3,6% à 386 Mios € avec un cours au plus bas depuis 1996. Le marché continue de s’inquiéter de la capacité du groupe à faire face à sa dette.
  • Le groupement Les Mousquetaires veut acheter le site BricoPrivé
    Le groupement est déjà présent dans le secteur avec ses enseignes Bricomarché, Brico Cash et Bricorama. BricoPrivé opère en France, en Italie, en Espagne et au Portugal et revendique plus de 170 Mios de CA sur les douze derniers mois.
  • Les grands magasins Lord & Taylor en faillite
    La plus ancienne chaîne de grands magasins américaine a été déclarée en faillite. L’enseigne avait fermé ses 38 magasins pour cause de pandémie au Covid-19. L’enseigne s’ajoute à une vingtaine de grands distributeurs américains qui ont fait faillite depuis le début de l’année.
  • En pleine été, les soldes ont été plus utiles que frivoles
    Le recul des soldes au 15 juillet a pénalisé les commerçants des grandes villes et notamment les grandes enseignes. Les boutiques de mode indépendantes sont, elles, satisfaites. Les consommateurs ont privilégié l’équipement de la maison à l’habillement.
  • La Covid-19 rallume la guerre des prix dans la distribution alimentaires
    Pendant le confinement, les français ont acheté plus de produits français de qualité et brut. La fringale d’achat se poursuit mais la crainte d’une crise économique pousse au retour de la recherche de prix bas. Seule l’habitude prise de commander sur le net perdure et se développe encore.
  • Les propriétaires de King Jouet reprennent Maxi Toys
    Le marché de la distribution de jouets se consolide encore. Les actionnaires de King Jouet reprennent les 2/3 des actifs (95 magasins en France et 20 en Belgique). L’ensemble des 350 magasins du groupe représentera 400 Mios € de CA, soit environ 10% du marché français.
  • Walmart a profité à plein des mesures de soutien au pouvoir d’achat
    Entre janvier et juillet les ventes du géant de la distribution ont bondi de 9,5% aux Etats-Unis, son principal marché, grâce aux chèques distribués par le gouvernement et des allocations chômages généreuses. Ses ventes en ligne ont doublé (+97%) mais ils n’en divulguent pas le montant.
  • Système U se lance à son tour sur le marché de l’occasion
    Le réseau coopératif de supers et hypers teste « U Occasion ». La seconde main permet d’attirer des clients et de leur redonner du pouvoir d’achat. Les produits rachetés sont payés en bons d’achat à utiliser dans les magasins.
  • Au bord de la faillite, Bio c’ Bon fait saliver Carrefour, Casino, La vie claire et Biocoop
    Les négociations pour vendre à la famille Zouari sont interrompues. Un administrateur judiciaire prépare une procédure de cession accélérée. Très endettée, l’enseigne ne peut plus payer ses fournisseurs. En 2018 l’enseigne réalisait un CA de 174 Mios €.
  • Tesco recrute à tour de bras pour soutenir ses ventes en ligne
    Le n°1 de la grande distribution au Royaume Uni a annoncé le recrutement de 16 000 nouveaux salariés afin de soutenir ses ventes en ligne qui représentent désormais 16% de son CA et devraient atteindre 6 Mrds € en 2020. L’enseigne avait supprimé 13 000 emplois en 2019 dans ses magasins physiques.
  • Surfaces commerciales : Jean Castex serre la vis sans attendre le moratoire
    Le Premier ministre a adressé une circulaire aux préfets leur ordonnant d’utiliser toutes les possibilités de recours afin d’interdire les projets de centres commerciaux qui artificialiseraient les sols. Trois millions de m² de surfaces commerciales sont mis en chantier chaque année depuis 2015.
  • Carrefour se renforce dans la proximité en Espagne
    Carrefour a annoncé l’acquisition de 172 magasins Supersol dont la très grande majorité est situé dans des grandes villes. Ce sont des SM et des magasins de proximité principalement situés en Andalousie et dans la région de Madrid.
  • Les distributeurs ont vendu pour 300 Mios € de masques
    Selon Nielsen, les enseignes françaises ont vendu pour 300 Mios € de masques depuis les 4 mai 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *